Ce lundi matin, le GANG soutien le FRONT

Partagez cet article / Deel dit artikel !

PRÉCISIONS pour le rendez-vous de la manifestation de ce 28/09/2020
où le GANG exprimera son soutien à
l’action syndicale FGTB, CSC et CGSLB en Front Commun

Lieu :

  • 18, Place Victor Horta Bruxelles – 1060, devant la Brasserie Europa.
Si il pleut, allez jeter un coup d’oeil à l’intérieur, d’autres Gangsters s’y seront peut-être réfugiés…

Face à la sortie de la gare du Midi (où il y a l’énorme photo de Tintin)

Reproduction géante à droite en sortant

Horaire : Rendez-vous à 09h15

  • L’action débutera à 9h30 et se terminera à 11h00.

Code vestimentaire :

  • Ne prenez pas froid ! prenez un parapluie (à la place de la canne) !

Soyez Gangstères et Gangsters (vêtus de noir, chapeau noir, (ni rouge, ni vert, ni bleu) et notre masque « Muselés, pas Masqués »)

Ayez la chasuble, la pancarte « Les Vieux dans la misère, plus question » et des fleurs en papier (pour ceux qui en ont. Nous n’avons pas le temps de refaire ces accessoires pour lundi et la nouvelle commande de masques n’arrivera que mercredi…)

Sur le podium, Estelle Ceulemans, Secrétaire Générale de la FGTB Bruxelles donnera, au nom du Front Commun, la parole à notre Vieux Gangster en Colère Jean Pestiau, qui adressera, aux manifestants, le bref message de solidarité et de soutien du Gang des Vieux en Colère.

Soyez nombreux !

Pour celles et ceux qui ne comprennent pas l’enjeu de cette manifestation du 28 : FGTB, CSC et CGSLB organisent en Front Commun, une action ce 28/09/2020 à proximité de la Tour des Pensions, sur la  place Victor Horta.

Cette action vise à rappeler l’importance de la sécurité sociale (aide sociale, Santé, Pension), mais également à dénoncer la volonté patronale de lier l’enveloppe bien-être à la conclusion du nouvel accord interprofessionnel.

La loi relative au pacte de solidarité entre les générations prévoit que les interlocuteurs sociaux rendent, tous les deux ans, pour le 15 septembre, un avis sur la répartition de l’enveloppe « bien-être ». Jusqu’à présent, la FEB a refusé d’entamer les négociations pour faire pression sur les syndicats. La FEB utilise la répartition de l’enveloppe « bien-être » pour les inactifs (autrement dit les Vieilles et les Vieux – Sic) comme monnaie d’échange dans les négociations qui ne débuteront que début 2021. Les syndicats, eux, veulent s’en tenir au délai légal et à la procédure légale.

Sachez que, pour une fois, dans les négociations gouvernementales, il semble bien qu’une attention particulière soit accordée aux minima de la sécurité sociale et de l’aide sociale dont la pension minimum. Ces améliorations nécessiteront des efforts budgétaires supplémentaires en plus du mécanisme de la liaison au bien-être. Mécanisme  qui doit uniquement permettre aux allocations de suivre l’évolution des salaires.

Les demandes syndicales vont dans le sens de certaines revendications du GANG : Augmentation des minima au-dessus de la norme de pauvreté européenne et augmentation de la pension minimum.

« Masqués, pas Muselés »