3 Vieux Gangsters, 1 Ministre et son conseiller

On s’entend 4/5 ; On progresse !

Capture

Allo, Maron ? On se voit…

Ca y est, un rendez-vous entre le GANG et Alain Maron vient d’avoir eu lieu fin avril, comme promis par le Ministre. La visioconférence a débuté à 15h00, par un échange de courtoisies entre le Ministre et le GANG.
Il est convenu qu’on arrête de dire chaque fois MR (Maison de Repos) et MRS (Maison de Repos et de Soins) et que l’on se limitera à MR pendant l’échange de points de vue.
On n’a pas pu s’empêcher 🙄…

Alain Maron remercie les Vieilles et les Vieux Gangsters pour l’énergie qu’ils mettent dans la défense de la dignité des Vieilles et des Vieux.
Le Ministre est tout à fait conscient du problème de réelle maltraitance structurelle dans certaines Maisons de Repos. Il fait allusion aux efforts soutenus par la Fondation Roi Baudouin et au modèle Tube (participation des Résidents).
Mais, quand maltraitance il y a, il estime que c’est aux « Pouvoirs organisateurs » (pour le privé) ou aux CPAS (pour le « Public ») à faire la police des MR.

Premier Gangster – Mirko Popovitch

Mirko Popovitch rappelle au ministre les revendications structurelles du GANG :

  • Création d’un « Délégué aux Droits des Seniors» (ombudsman), chargé du contrôle de la qualité de vie dans les MR/MRS  tant publiques que privées, de la gestion des plaintes y afférentes et de lutter contre toute violation des droits humains entraînant l’infliction intentionnelle ou non d’une douleur ou de souffrances aigües notamment à des fins de châtiment ou d’intimidation et contre toute forme d’abus commercial des Vieux.
  • Libérer le personnel soignant des tâches administratives et relever les normes de l’INAMI (Institut National d’Assurance Maladie Invalidité) en terme d’effectifs (numériques minimaux en personnel) dans les MR et les MRS
  • L’instauration de critères qualitatifs obligatoires en MR et MRS (propreté, hygiène, soins, alimentation,  sécurité, animation, bien-être).
  • La valorisation des métiers de soignant en milieu gériatrique et un enseignement des métiers de soignants en gériatrie, qui inculque des réelles connaissances (hygiène, nutrition, troubles neurologiques) liées à l’âge.

Mirko rappelle que pour les MR privées gérées par des multinationales, les Vieux ne sont que des marchandises qui peuvent générer du profit ce qui nous choque.
C’est d’ailleurs l’objet de la pétition que nous venons de lancer avec La Ligue des Droits Humains, Amnesty International et beaucoup d’autres associations.

Alain Maron admet toutefois que si, pour une grande partie, c’est bien la Région qui finance l’ensemble des MR et donne les agréations qui leur permettent ces activités, la Région n’est toutefois pas directement « à la manœuvre ». 
La Région agit parfois pour mettre fin à certaines dérives de maltraitance dans les MR, mais seulement en second rang.
Sans toutefois en donner les chiffres, le Ministre affirme que la Région a consacré beaucoup d’argent pour permettre d’engager plus de personnel et augmenter l’accompagnement des résidents.
De plus, il y aura dans l’Ordonnance que le ministre a initiée, un souhait d’améliorer les moyens de contrôle des MR/MRS.
Alain Maron reconnait qu’aujourd’hui, en cas de manquements, les sanctions sont quasi inexistantes.
Tout est actuellement en discussion entre les travailleurs du secteur santé et les représentants des MR. Il serait bien que les représentants de résidents, comme le GANG, la LUSS, Infor-Home et d’autres s’y associent.
Il estime que la revendication du GANG d’obliger que les contrôles se fassent à l’improviste est une bonne idée qui devra s’inscrire dans une modification de mode de travail des services de contrôle.
Le Ministre rappelle qu’à Bruxelles, les services d’inspection et de contrôle dépendent de la COCOM et pas de Iriscare.
Sur l’idée d’un « Délégué général aux Droits des Vieux », indépendant, dépendant du Parlement, le ministre n’y est pas du tout opposé, au contraire.
Toutefois, ce n’est pas dans l’accord de gouvernement et c’est un budget…

Deuxième Gangster – Merle Moqueur

Merle Moqueur rappelle que, « Gang van de Razende Ouderen » aussi, avec une cinquantaine d’associations flamandes (préoccupées par nos ainés) a lancé une pétition qui demande un « Commissaire aux droits des Vieux ».   
De plus, avec Amnesty International, la Ligue des Droits Humains etc, vient d’être lancé une pétition pour un contrôle indépendant et sans crier gare, qui ait réellement autorité pour sanctionner, dans les MR/MRS.

3ième Gangster – Michel HUISMAN

Michel Huisman rappelle qu’il faudrait que la Belgique ratifie au plus vite l’OPCAT inscrit dans le protocole Onusien de lutte contre la torture.
Le porte-parole du GANG signale que du côté Wallon, le GANG a été inscrit dans un groupe de réflexion (cornaqué par Stéphane Adam de l’U. Liège) et confirme que c’est avec plaisir que le GANG participe à un groupe de réflexion équivalent du côté bruxellois, aux côtés de la Luss, Senior Montessori, Respect Senior, Amnesty etc…
Huisman rappelle que contrairement aux plus jeunes, les VIEUX n’ont plus rien à gagner dans ce genre de groupe de travail si ce n’est veiller à ce que les générations futures puissent vieillir dans la dignité en ayant un accès décent aux soins de santé égal pour toutes les femmes comme pour tous les hommes y compris dans les MR/MRS.

Le Ministre exprime avec force son souhait que la réforme de l’Ordonnance et du Cadre réglementaire lié aux maisons de Repos  fasse l’objet d’un débat ouvert.
Raison pour laquelle il est très heureux que le GANG soit partie prenante d’autant plus que dans le cadre de la gestion paritaire, il n’y a pas d’organe représentant les ainés.  
Nicolas Rossignol reviendra assez rapidement vers le GANG pour que cela se fasse concrètement.

Mirko remercie le ministre pour avoir permis l’ouverture d’un dialogue avec son conseiller, Rossignol.

Merle Moqueur ajoute qu’ « il est vraiment bien que le Merle Moqueur puisse parler au Gai Rossignol alors que nous nous approchons du temps des cerises ».

Michel ouvre le débat sur l’aspect conjoncturel du « déconfinement ».
Il explique que le GANG est très choqué par la circulaire adressée à Iriscare.
Circulaire que le GANG estime permissive et non contraignante, ce qui permet à certaines directions non scrupuleuses toutes sortes de dérives et de formes de maltraitance entraînant le phénomène de glissement dénoncé par la Ligue DH , Amnesty et le GANG avec son petit Livre Noir.
Pourtant, la Région étant en grande partie le financier des MR, elle a tout loisir de sanctionner les mauvais élèves.
Alors ?

Alain Maron partage en grande partie le constat et exprime son malaise par rapport au « huis clos » provoqué dans les MR/MRS à cause de la Covid 19.
Il rappelle que, à cause des effets pervers qui sont apparus lors du 1er confinement, c’est la Région Bruxelles qui a combattu seule pour obtenir la réouverture des MR le plus vite possible. Soit progressivement dès fin avril.
Le ministre estime que aujourd’hui, c’est peut-être la circulaire adressée à Iriscare qui peut poser question mais, en aucun cas, la volonté politique !
De plus, après réflexion, ce dernier dément tout aspect « facultatif » de cette circulaire.
Enfin, Mr Maron explique que, chaque fois que le cabinet reçoit une plainte,  il transmet à la COCOM et donne ordre d’en assurer le suivi.

TOUJOURS !

Le GANG demande pourquoi Bruxelles a opté pour un début de déconfinement dans les MR, seulement après qu’un seuil de vaccination ait atteint 90% et pas déjà à 80% comme en Wallonie.

Le Ministre affirme n’avoir fait que suivre l’avis des experts…

Michel démontre que presque toujours, dès qu’il y a un nouveau résident rentrant, la moyenne n’atteint plus les 90% et que donc, les directions de MR peuvent à nouveau en tirer profit en reconfinant.  
Raison pour laquelle le GANG estime que 80% est scientifiquement plus juste et souhaite que ce chiffre soit imposé aussi à Bruxelles !

Alain Maron précise que TOUT NOUVEL arrivant comme résident en MR est prioritaire pour recevoir le vaccin. Le Ministre demande si le GANG a un exemple de recommandation « non contraignante » dans la Circulaire.

Merle Moqueur explique que, dès l’instant où le seuil de nombre de vaccinés est atteint, la circulaire dit que les visiteurs devront, malgré tout, à tout moment porter un masque, et que les mesures générales de précaution restent d’application dans les contacts entre les résidents et des extérieurs, en dehors des deux contacts rapprochés permis, soit 5 visiteurs fixes autorisés (2 max en même temps), dont 2 knuffelcontacts fixes.

Son conseiller – le Gai Rossignol

Nicolas Rossignol insiste sur le fait que, dès que le plancher des 85/90% de vaccinés est atteint, les visites sont à nouveau un droit, parce que personne ne peut les interdire.
A TOUS MOMENTS, les visites sont un DROIT et il est obligatoire pour chaque MR-MRS de veiller à ce qu’elles aient lieu.

Merle Moqueur se demande alors pourquoi limiter encore les visites ?
S’il est vrai que les visites sont soulignées comme étant UN DROIT, pourquoi, dans la situation des seuils vaccinés atteints, les résidents et les familles devraient-ils encore passer sous les Fourches Caudines du MCC ou du médecin référent comme cela est inscrit dans la Circulaire ? 
Pour le GANG, c’est ou bien le seuil 90 % atteint ou bien « le MCC ou le généraliste »… 
Pour nous, cela doit être le seuil de 80 % de vaccinés atteint,
POINT BARRE !

Mirko pense qu’il est clair que lorsque le seuil de résidents vaccinés est atteint, la MR/MRS DOIT déconfiner complètement pour ce qui est des vaccinés et de leurs proches en visite !
Pour ceux-là, les Stades n’ont aucun objet !

Michel explique que, les stades 1/2/3 ne peuvent plus concerner que les « NON VACCINÉS » !
Sinon, vacciner en MR/MRS (qui sont des lieux quasi fermés), sans réellement déconfiner, n’aiderait en rien au moral des résidents et des familles, ce qui serait un très mauvais signal pour encourager à la vaccination !
En MR/MRS, TOUS ont déjà eu l’occasion de se faire vacciner, donc, ceux qui ne le sont pas, c’est qu’ils l’ont bien voulu !
Il redit que partout dans la Circulaire Iriscare il a lu « possible, peut, pourra et permise » en de multiples endroits, là où il aurait fallu inscrire « devoir, doit, devra et obligatoire » !

Nicolas Rossignol confirme que les visites sont bien un DROIT et à fortiori lorsque le seuil des 90% de résidents vaccinés est atteint. Maintenant, chaque MR a le droit d’organiser le déroulement des visites comme elle le faisait avant mars 2020.  D’ailleurs, depuis 15 jours, le Cabinet n’a plus reçu la moindre plainte à ce sujet.

Alain Maron explique que aujourd’hui il y a plus de 120 MR sur 138 qui ont atteint le seuil des 90% de vaccination et que si, dans ce cas il n’y a pas la mise en place de système de visite « revenu à la normale », il faut, concrètement, se plaindre au plus vite pour que le Cabinet puisse agir !
Son objectif est d’arriver début mai à 100% de résidents vaccinés pour les MR reviennent dès mai à un niveau d’assouplissement Maximum pour toutes les MR !
Le Ministre remercie les représentants du GANG et réitère son « Welkom » dans le groupe de réflexion qu’il compte organiser au plus vite.

Les 3 Vieux Gangsters remercient le Ministre pour son écoute et ses engagements.
Le GANG gardera ouvert son contact avec Mr Rossignol.

Fin de la visioconf à 16h00

Diffusé juste après un lundi de Pâques 2021

Partagez cet article / Deel dit artikel !