(1) Les hausses de prix frappent surtout les produits de première nécessité

Bientôt le retour des soupes populaires ? (Saison 1)

Les prix explosent, l’inflation atteint des records et la vie devient impayable.

Sur le seul mois de septembre, les prix ont augmenté de 0,96%.
L’inflation sur un an a atteint 12,1%, son plus haut niveau depuis le fameux « premier choc pétrolier » des années 1970
(source : Statbel, l’office officiel belge de statistique
https://statbel.fgov.be/fr/themes/prix-la-consommation/indice-des-prix-la-consommation-harmonise-ipch ).

(photo : S. Van Parys)

L’énergie

La hausse faramineuse des prix de l’énergie a commencé il y a plus d’un an, bien avant l’attaque russe sur l’Ukraine.

Ainsi, l’électricité coûte 81% de plus qu’il y a un an,
le gaz naturel 135%,
le gasoil de chauffage 65%.

Ceci à cause de la sacro-sainte. « loi du marché », acceptée par les gouvernements et la Commission européenne.

Car ce ne sont pas les prix de production qui dictent le prix que nous payons pour l’électricité : les réacteurs nucléaires sont les mêmes et le vent actionne de la même manière les éoliennes ! Mais un règlement inique dicté par les producteurs fixe les prix sur le cas « marginal » – c’est-à-dire le prix du combustible le plus cher.

Sans parler du coût de l’essence et du diesel, pour ceux qui ne peuvent pas s’en passer.

Les produits alimentaires

Les prix des produits alimentaires ont énormément augmenté, jusqu’à plus de 25% en un an pour l’huile, le beurre et la margarine et 15% pour le pain, le lait, la viande
(source : Statbel).

(source : Statbel)

Si au moins cela retournait dans la poche des petits producteurs.
Mais non, c’est l’industrie agro-alimentaire et le grand commerce qui en profitent !

Par contre, vous serez heureux d’apprendre que les téléviseurs, les smartphones et les ordinateurs ont baissé de prix sur un an…😂

Le logement

A cela, il faut ajouter la hausse des loyers et des autres frais liés au logement (eau, etc.)

Au total, le poste logement, eau et énergie a augmenté de près de 40% sur un an.

La suite dans
Saison 2 : Des pertes sèches malgré l’indexation !

Pierre Marage

Voilà pourquoi
les Vieilles et les Vieux sont en Colère !

Partagez cet article / Deel dit artikel !