Partagez cet article / Deel dit artikel !

Ce lundi 17 février, environ 350 personnes, dont une cinquantaine de Vieilles et de Vieux Gangsters en Colère, ont manifesté sous les fenêtres du ministre des Pensions pour qu’il mette fin au contrôle domiciliaire des bénéficiaires de la Grapa par les facteurs. Daniel Bacquelaine, soudain absent, à laissé les fonctionnaires et son chef de Cabinet recevoir une délégation dans la foulée de cette action.

Nous étions en nombre ce lundi matin devant le cabinet du ministre des Pensions Daniel Bacquelaine (MR), aux côtés de multiples délégations représentant la CSC, la FGTB, et une quarantaine d’associations comme La Ligue des droits humains, Eneo, Solidaris, les Réseau de lutte contre la pauvreté et même plusieurs mandataires politiques de Ecolo, PS et PTB.

Beaucoup arboraient un badge, un dossard ou une pancarte au nom du Gang des vieux en colère. Certains, avec Mirko, jouaient de la musique et ont composé une Rumba dénonçant les contrôles des seniors les plus pauvres. Une vingtaine d’autres avaient revêtu un peignoir, comme Michel Huisman, porte-parole du GANG qui explique :

« C’est pour montrer que c’est souvent dans cette tenue que les vieux ouvrent la porte en vitesse aux facteurs qui viennent les contrôler. Ils ont peur de s’absenter, de faire pipi ou même de prendre une douche, de peur de rater le passage du facteur » !

En effet, depuis juillet, le Service fédéral des pensions a confié à b.post la vérification domiciliaire de ces vieilles et vieux les plus pauvres. Les facteurs doivent constater que ceux qui reçoivent quelques centaines d’€ de complément « Grapa » sont bien présents, en chair et en os, chez eux, à leur domicile.

Et attention : la réglementation prévoit qu’ils ont interdiction de résider plus de 21 jours consécutifs ailleurs que chez eux en Belgique et plus de 29 jours à l’étranger.

Au bout de trois tentatives infructueuses à entrer en contact avec ces personnes, les bénéficiaires de ce petit complément GRAPA (Maximum pour arriver à un plafond de 1.132 €) se voient retirer ce petit complément Grapa et n’ont que cinq jours pour se présenter à la commune afin de régulariser leur situation. Sinon, on leur enlève ce petit complément de survie.

Sébastien Grattoir, représentant de La Ligue des Droits Humain a expliqué une fois de plus que :

« Depuis 10 ans, la manière de contrôler les bénéficiaires de la Grapa est de pire en pire. Ce partenariat avec bpost pose un problème juridique car les facteurs ne sont pas assermentés. Ils n’ont donc pas le droit de réclamer la carte d’identité des personnes ».

Non seulement, Bacquelaine a osé balayer les revendications de 40 associations et syndicats d’un revers de main, mais en plus, il a tenté l’enfumage et le mensonge !

Dans un communiqué envoyé dès après notre action, le ministre Bacquelaine a balayé, d’un revers de main, les arguments des manifestants.

Bacquelaine :

 » La Grapa est une allocation d’aide sociale qui implique, contrairement à une pension, l’obligation de résider sur le territoire belge. Cette obligation n’est pas remise en cause par les associations. Dès lors qu’il y a une obligation de résider sur le territoire belge, il faut pouvoir en contrôler le respect. »
(propos recueilli par La Libre)

  • 1 – Cette « obligation de rester bloqué sur le territoire belge », ce n’est pas une obligation puisqu’il vous suffit d’un peu de bonne volonté pour changer cet état de fait, monsieur le ministre !
  • 2 – Vous oubliez d’ajouter, monsieur Bacquelaine, que même sur le territoire belge, si un.e pauvre Belge veut se promener, il(elle) DOIT AUSSI DEMANDER l’autorisation (et pas pour plus de 3 semaines par an) !
  • 3 – « Cette obligation n’est pas remise en cause par les associations manifestantes? » dites-vous ? FAUX ! Elle est, pour le moins, REMISE EN CAUSE par les 11.153 membres et sympathisants du mouvement citoyen Gang des Vieux en Colère !

Et , cerise sur le gâteau… depuis quand, monsieur Bacquelaine, y a t il « deux catégories, deux sortes de Belges » ? « Le Belges de souche et les Belges d’autres origines »… Voulez-vous dire qu’il y a les Belges et des Sous-Belges ?

Et ce serait à cause de vos « sous-belges », qui seraient des fraudeurs GRAPA en puissance, qu’il faudrait, d’après vous, empêcher ceux qui ont la GRAPA de sortir de chez eux ?

Pourquoi se servir d’une bombe atomique pour tuer un moustique ?

Pourquoi ? Pour que cette catégorie de demis-belges (pure invention légale) n’aille pas dépenser leurs 1115€ à Torremolinos ou à Budapest ?

Êtes-vous un « vrais Belge » ou un « demis Belge », Monsieur le ministre ?

Quelles sont vos origines ? « Bacquelaine » n’est-ce pas d’origine Hongroise ou Bulgare ? Êtes-vous un « escroc » en puissance, monsieur ?

Décidément, il n’y a qu’une solution ;
celle que revendique le GANG :

Le relèvement du montant minimal de la pension de retraite pour tous et toutes, (0% écart de retraite H/F – calculé en janvier 2019) à 1.600 € net liée au bien-être. (Minimum pension-décente universel) et remplacer la GRAPA par le « Minimum pension-décente universel » et la libre circulation des allocataires de la GRAPA (Garantie de Revenus aux Personnes Âgées).

Les Photos et vidéos de la mobilisation

Zin TV
2020 02 17 - Assez de Grapa !
« 2 de 3 »