Partagez cet article / Deel dit artikel !

À RELAYER AUPRÈS DE TOUS VOS PROCHES !
Le GANG vous l’avait annoncé juste avant de se mettre en pause.
Maintenant, on y est !

TOUTE PERSONNE QUI AURAIT SUBI UN PRÉJUDICE EST PRIÉE DE S’INSCRIRE AU PLUS VITE !

SIGNEZ LA PÉTITION

(Cliquez ICI pour signer ! )

À lire attentivement :
Nous nous interrogions notamment sur les questions suivantes :

1. Pourquoi le stock de 6 millions de masques a-t-il été détruit et n’a pas été renouvelé ?

2. Pourquoi y-a-t-il une pénurie de matériel de santé ?

3. Pourquoi n’y-a-t-il pas eu en début de crise sanitaire ( connue dès janvier 2020 ) de mesures visant à protéger les personnes âgées alors qu’il était connu du grand public que le covid 19 toucherait principalement les personnes âgées ?

4. Pourquoi n’a-t-on pas interdit aux citoyens de se rendre dans des destinations à risque comme l’Italie et ce, notamment durant les congés de carnaval ?
5. Pourquoi n’y-a-t-il pas eu plus tôt de mesures visant à faire respecter la distanciation sociale alors que tous les experts s’accordent pour dire qu’il faut 1,5 m de distance pour se protéger ?
6. Sur base de quels critères les experts du comité d’experts Covid-19 ont-ils été désignés et par qui ?
7. Y-a-t-il eu un marché public permettant une certaine garantie de transparence et d’indépendance dans la procédure de désignation d’experts ?
8. Est-ce que les mesures gouvernementales ont tenu compte des expertises des autres pays ?
9. Quelles sont les mesures urgentes prises par les autorités publiques en début de crise pour pallier à l’absence de masques FFP1 ( et autres matériel de santé ) ainsi qu’à l’absence de réactifs suffisants pour dépister la population ?

10. Quelles sont les raisons pour lesquelles l’arrêté royal du 17 mars 2020 a interdit le recours aux tests de détection rapide du coronavirus ?
11. Pourquoi a-t-on interdit aux laboratoires ne dépendant pas des Universités de réaliser la sérologie pour le covid-19 ?
12. Y-a-t-il une raison particulière qui justifierait que les mesures gouvernementales n’aient pas accordé une priorité d’action au niveau de la population à risque, au niveau de la population saine mais contaminante des maisons de repos et des hôpitaux en même temps ?

13. Pourquoi n’a-t-on pas tenu compte des éclairages et expertises d’acteurs de terrain en contact direct avec le drame humain, les familles et les victimes ( médecins généralistes, infirmières à domicile, aide-soignants kinésithérapeutes, pharmaciens, ambulanciers, …)

Tant de vies auraient dû et pu être sauvées !

SIGNEZ LA PÉTITION