CÔTÉ GRAPA, UNE VICTOIRE PROVISOIRE DU « GANG » !

Partagez cet article / Deel dit artikel !

Tandis que le GANG se prépare à la grande manifestation « Soins de Santé », une bonne nouvelle côté GRAPA chasse l’autre.

Enfin une réponse à notre requête concernant la prolongation de la suspension des contrôles des Grapistes par Be.Post.

Malheureusement, hier nous n’avions rien de plus qu’une réponse… ORALE ! Pourquoi nous avoir fait lanterner deux jours de plus pour nous confirmer la nouvelle par écrit ?

Décidément, ces contrôles devraient disparaître une fois pour toutes !

Hier, nous avions enfin eu une réponse d’un secrétaire de cabinet du ministre des pensions Daniel Bacquelaine, à notre courrier du 25 août 2020 (co-signé par le RWLP, la LDH, la CSC et beaucoup d’autres associations), concernant la « Suspension des contrôles GRAPA pour assurer le physical distancing » afin d’éviter tout contact non-nécessaire entre cette population de Vieilles et de Vieux particulièrement à risque de COVID-19 (personnes âgées et en plus très pauvres – Sic Sophie Wilmès) qui risquent d’augmenter les risques de contamination.

Le GANG lui rappelait que, à tort ou à raison, le Gouvernement avait estimé que les personnes âgées et les personnes en situation de pauvreté sont deux publics dont l’état de santé est particulièrement fragile et qui sont les plus exposés aux risques sanitaires générés par le coronavirus.
Il convenait donc d’éviter d’exposer ces personnes à toute forme de contact non-nécessaire.

Nous lui demandions de prolonger la suspension des contrôles GRAPA, réalisés par des facteurs lors de leurs tournées, jusqu’à tant que des mesures de distanciation physiques seront en vigueur pour éviter la propagation du virus et les risques importants qu’elle génère, particulièrement sur la population des personnes âgées en situation de pauvreté que sont les bénéficiaires d’une GRAPA.

Ce 1er septembre, la réponse (orale) de ‘Madame X‘, secrétaire de cabinet du ministre, était la suivante :

–  » En effet, le ministre a décidé de prolonger le « non-contrôle » Grapa, sine die… tant que des mesures de distanciation physiques seront en vigueur pour éviter la propagation du virus et les risques importants qu’elle génère. »

Une réponse qui aurait pu rassurer les Grapistes en août… NON, cela eut été trop humain !
Cette réponse aura tardé jusque début septembre, mettant des milliers de Grapistes dans un nouveau stress !

MAIS, ce 3 septembre, la réponse écrite de la main du ministre fut déjà plus restrictive. La prolongation des « non-contrôles » GRAPA pourrait à nouveau s’arrêter le 1er janvier 2021 :

–  » Madame, Monsieur,

J’ai bien reçu votre courriel du 25 août dernier concernant les contrôles de la condition de résidence pour les bénéficiaires de la GRAPA. Celui-ci a retenu ma meilleure attention.

Comme vous l’indiquez dans votre courriel, le public-cible des contrôles de la condition de résidence constitue en effet un groupe à risque pour le coronavirus. En outre, si le facteur n’a pas pu remettre le certificat de résidence à l’intéressé lors d’un des 3 passages règlementaires, l’intéressé doit se rendre à la maison communale dans les 5 jours ouvrables. Beaucoup de communes fonctionnent toutefois toujours uniquement sur rendez-vous, ce qui pourrait empêcher l’intéressé de s’y rendre dans le délai prévu.

J’ai dès lors demandé au Service fédéral des Pensions (SFP) de suspendre les contrôles de résidence jusque fin décembre 2020. Une évaluation de la situation sanitaire et de la réalité sur le terrain par le SFP sera réalisée afin de savoir si une reprise des contrôles début 2021 s’avèrera possible.

Demeurant à votre disposition pour tout renseignement supplémentaire, je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, d’agréer l’expression de mes sentiments les meilleurs.

Daniel BACQUELAINEMinistre des Pensions « 

Le GANG des Vieux en Colère a pris acte !

Le GANG déplore que cette victoire sociale et humaine contre ces scandaleux contrôles GRAPA ne soit toujours pas définitivement abandonnée.

Affaire donc à surveiller de très, très près !