Pensions : le GANG fait QR-L’ACTU à la RTBF

Le Gang des Vieux en Colère était invité ce mercredi 2 février à l’émission « QR-L’Actu » de la RTBF pour débattre des pensions avec la ministre Karine Lalieux, le député du PTB Nabil Boukili, les représentants de la CSC, de la FEB, de l’Union des classes moyennes, et le professeur Pierre Devolder, de l’UCL.

L’âge de la retraite

Première discussion : que penser de la proposition de la ministre de permettre le départ à la pension après 42 ans de carrière (d’ailleurs avec une pénalité financière, puisque le montant de la pension serait de 42 / 45 de la pension complète, soit 7% de moins).

Ceci, en sachant que l’âge légal de départ à la retraite a été relevé à 67 ans par le gouvernement Michel, et que le gouvernement Vivaldi ne veut pas y toucher.

Mais qui accomplit une carrière de 42 ans, même en tenant compte des périodes « assimilées » (chômage, maladie, maternité) ?
– Comptez toutes les périodes non comptabilisées, sans cotisations sociales, sans revenus déclarés.
– Comptez les études qui se prolongent, les périodes de travail à l’étranger qui se multiplient, les interruptions de carrière non rémunérées pour s’occuper des jeunes enfants, d’un membre de la famille handicapé ou de vieux parents, les conjoints aidants, les périodes comme indépendant où l’on est dispensé de cotisation sociale à cause de problèmes financiers,
– Comptez tous les accidents de la vie ! …

Avec la retraite après 42 ans de carrière, la grande majorité devra, en réalité, travailler jusqu’à 67 ans.

Mais à 67 ans, un tiers des plus pauvres sont tout simplement morts, ils n’atteindront jamais l’âge de la pension ! (voir notre article ici )

Et l’espérance de vie après la pension est de 10 ans de moins pour les plus pauvres que pour les plus aisés !

Le GANG rappelle son exigence : retour à l’âge de la retraite à 65 ans, avec un minimum universel de pension décente, pour toutes et tous. (voir notre article ici )

(Intervention de Pierre Marage, Le Parrain du Gang)

L’espérance de vie en bonne santé

Les milieux patronaux, les gouvernements successifs, certains économistes comme le prof. Devolder, présent sur le plateau, ne jurent que pas la prolongation de la durée du travail et le recul de l’âge de la pension.

Leur argument « massue » : l’augmentation de l’espérance de vie. 🤐

Ce qu’ils perdent de vue, ou feignent de perdre de vue, c’est combien l’espérance de vie dépend du statut économique et social, des revenus, du confort de vie.

Et que ce qui compte quand on parle d’une fin de vie digne et heureuse, c’est l’espérance de vie en bonne santé !

Selon les critères de l’Organisation mondiale de la santé, celle-ci est, en moyenne, de 62,4 ans en Belgique – soit de 5 ans de moins que l’âge légal de départ à la retraite !

Et cette moyenne cache d’énormes disparités : métiers physiquement éprouvants, travail de nuit, stress, bruit, exposition aux produits toxiques, travaux répétitifs, horaires coupés, les métiers les plus pénibles sont aussi les plus mal payés. Maladies professionnelles, invalidités, incapacité de travail frappent durement, souvent dès la cinquantaine.

C’est pourquoi le GANG exige la possibilité de départs à la retraite anticipée pour les métiers pénibles, définis en concertation avec les syndicats.

(Autre Intervention de Pierre Marage, Le Parrain du Gang)

Vous pouvez retrouver un abrégé de cette émission, qui fait la part belle à notre représentant, sur le site de la RTBF ICI

L’intégralité de l’émission est accessible sur Auvio : https://www.rtbf.be/auvio/detail_qr-le-debat?id=2860183

Partagez cet article / Deel dit artikel !