FLASHMOB Mc Donald’s

Partagez cet article / Deel dit artikel !

Le Gang des Vieux en Colère ce midi du SAMEDI 28 AVRIL chez Mc Donald’s au Docks Bruxsel : un vrai grand succès !

Le groupe  » Flashmob Justice Fiscale « , avec le mouvement « Gang des Vieux en Colère « , ont réclamé plus de justice fiscale en installant une maison de retraite « modèle » au sein du Mc Donald’s du Docks

Reportage VEWS maison de repos au MC Donald's Docks Bruxsel

Voici le reportage RTBF – VEWS de notre action #JusticeFiscale chez McDonald's, c'était il y a un mois tout juste :-)Encore merci à toutes et tous pour votre participation ainsi qu'auGang des Vieux en colère!A très bientôt pour une prochaine action!#EvasionFiscale #StopImpuniteFiscale #ServicesPublics

Publiée par Flashmob Fiscal Justice sur Lundi 28 mai 2018

Ce samedi 28 avril en fin de matinée, une soixantaine de citoyens dont 32 Vieilles Gangstères et Vieux Gangsters en Colère ont organisé une flashmob pacifique, ludique et pédagogique, au sein du fast-food Mc Donald’s du centre commercial Docks, à Bruxelles. Cette action citoyenne entendait faire passer un message au Premier Ministre et au gouvernement, en particulier au Ministre des pensions, Daniel Bacquelaine et au Ministre fédéral des finances, Johan Van Overtveldt : 
« nous voulons plus de justice fiscale ! Il est temps de lutter contre l’évasion fiscale et d’arrêter les cadeaux fiscaux faits aux grandes entreprises. Pour le bien des citoyens et de nos services publics et en particulier pour le maintien d’une sécurité sociale saine et d’un système de pension par répartition ».

La multinationale Mc Donald’s est bien connue pour le peu d’impôts qu’elle paie à l’État. Elle bénéfice d’allégements fiscaux qui lui permettent de payer une somme bien inférieure au taux normal appliqué aux entreprises. Mais ces cadeaux fiscaux ont une incidence sur la société. Cet argent qui ne rentre pas dans les caisses de l’État, ce sont des investissements qui ne sont pas engagés dans les services publics, la mobilité, les infrastructures, ou encore les soins de santé ou le fond de pension. 
« Nous avons choisi symboliquement Mc Donald’s aujourd’hui car le coût pour la société des réductions d’impôts qui lui sont accordés représente chaque année le fonctionnement d’une maison de retraite de 235 lits, », explique Camille, participante à l’action. 
C’est en effet avec des membres du « Gang des Vieux en Colère » et avec des jeunes gens déguisés en personnes âgées demeurant en maison de repos que nos représentants ont fait passer leur message au gouvernement en installant une véritable maison de retraite joyeuse de substitution au sein de ce fast food situé dans le centre commercial du Docks.

Selon le collectif « Flashmob Justice Fiscale » qui se base sur des chiffres du « Réseau Pour la Justice Fiscale », Entre 2009 et 2015, la structure de Mc Donald’s Europe, enregistrée au Luxembourg, a dégagé un chiffre d’affaires de 3,7 milliards d’euros, sur lesquels seulement 16 millions d’euros d’impôts ont été payés. Ceci représente un impôt de 0,12% au lieu du taux ordinaire de 33% demandé aux entreprises en Belgique.
Selon une étude publiée en 2017, le manque à gagner total pour l’État dû à ces déductions se chiffre à plus de 14,7 milliards d’euros.

« Nous faisons appel au bon sens de Charles Michel, premier Ministre. L’austérité qui touche la population de plein fouet et particulièrement les retraités de demain peut être évitée s’il a le courage d’imposer les entreprises comme il se doit et de lutter efficacement contre la fraude fiscale. Personnellement, je suis fière de payer mes impôts. Mais j’aimerais que les entreprises participent également à l’effort, vu les énormes bénéfices qu’elles enregistrent », conclut Camille.

Et Fernand, un membre du « Gang des Vieux en Colère », qui s’est associé à l’action, d’ajouter : « Comment, avec les projets de réforme du système de pension du Ministre Bacquelaine, les vieux de demain pourraient-ils trouver un home de qualité avec le peu d’euros qu’il leur restera par mois ? Cela deviendra impossible pour la moitié d’entre eux. Nous exigeons donc également que, aussi avec plus de justice fiscale, tous les vieux de demain puissent, si besoin était, profiter de maisons de retraites avec des soins de qualité, du personnel formé et payé correctement… bref, des homes joyeux ! 

Ce contenu a été publié dans Tous les Articles, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.