Partagez cet article / Deel dit artikel !

On vous l’avait promis… On l’a fait !

En 9 petites minutes, le GANG démonte ligne par ligne, l’écœurante propagande GRAPA du ministre Bacquelaine  !

Et, définitivement, face à la propagande mensongère du ministre Bacquelaine (MR), la seule vérité, c’est que celles, ceux qui reçoivent ce petit complément GRAPA, soit les retraité-e-s pensionné-e-s les plus pauvres, elles, ils : 

– n’osent plus bouger de chez eux de peur d’une sanction

– vivent les angoisses quotidiennes engendrées par le risque de tout perdre, 

– sont dans un stress permanent à l’idée de ne pas entendre la sonnette, l’agression ressentie à chaque visite domiciliaire, 

– sont plongés dans une peur panique en apercevant le facteur au coin de la rue alors qu’on s’apprêtait à sortir,

– se consument dans l’inquiétude, le désarrois de ne pas comprendre les règles d’un contrôle GRAPA (quel qu’ils soit), 

– Ne supportent pas le déshonneur du à un contrôle qui fait comprendre aux voisins que l’on est très pauvre

– l’humiliation, l’infantilisation et l’avilissement engendré par cette demande d’autorisation pour sortir de son pays 

– sont terrorisés par le risque d’une grève des trains, d’un avion low cost supprimé, d’une panne de voiture qui imposerait un dépassement d’un déplacement à l’étranger autorisé.

– sont frappés du sceau de l’infamie par la ségrégation, par la double peine encourue pour la seule raison qu’ils sont très pauvres.

Et… cette liste n’est pas exhaustive.

Être très pauvre n’est pas un crime !