Lettre ouverte à Madame Morreale et Monsieur Di Rupo

Partagez cet article / Deel dit artikel !

Monsieur le ministre-président Elio Di RUPO,

Madame la ministre de la santé Christie Morreale,

 Avec une beaucoup plus grande brutalité qu’à Bruxelles-Capitale et que en Flandre, vous venez de prendre la pire décision pour les Maisons de Repos et de soins en Wallonie :

Écoutez-nous,

  • Les visites au sein des maisons de repos sont limitées à 1 visiteur par résident. Toujours le même pendant 15 jours. Les visites en chambre ne seront autorisées que pour les personnes en fin de vie. Les autres se tiendront dans une salle prévue à cet effet. « 
  •  » La distanciation devra être respectée et le port du masque pour les deux personnes sera obligatoire. » aurait ajouté Pierre-Yves Jeholet, ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Pourquoi?

Pour les autres citoyens belges, ce qui est décidé pour tous, c’est :

  • « Les rassemblements privés sont limités à 4 personnes (toujours les mêmes – sauf pour un enterrement). »

Auriez-vous donc décidé que les Vieilles et les Vieux sont des « sous-citoyens », différents des autres Belges ?
De quel droit, cette ségrégation ?
Depuis quand y-a-t-il deux types de Belges ?
Ni en 1914, ni en 1940 il n’y a eu deux catégories de Belges.

Rappelez-vous, Madame, Monsieur, la déclaration de ce dimanche de Frank Vandenbroucke – ministre fédéral de la Santé sur RTL :

  •  « On a pris des mesures qui sont en fait modérées parce qu’on ne veut absolument pas l’isolement des gens ce qui aurait un effet dramatique. On veut combiner des mesures qui sont efficaces, mais surtout sans isoler les gens. »

L’isolement tue plus que le virus

Vous êtes un Vieux comme les 13.800 membres du « Gang des Vieux en Colère », même plus vieux que la moitié d’entre-nous, Monsieur le ministre-président ; et pourtant, Monsieur Di Rupo, vous n’êtes pas un « sous-citoyen », vous êtes libre de rencontrer les uns et les autres tout en respectant les mesures de distanciation physique et tous les gestes barrière..

Depuis des mois, les médias, les associations, les mouvements comme le GANG, MSF, Amnesty international et tant d’autres, tous savent l’horreur induite par un confinement des Vieux en maison de repos.

Les Vieux n’ont pas besoin qu’on les enferme.

Puisqu’ils ont le devoir de voter, ils ont le droit de choisir et ils ont le droit d’être libres.

Aujourd’hui nous, les Vieilles et les Vieux Gangsters en Colère, ne sommes pas muselés mais nous restons masqués comme demandé par votre homologue, le ministre-président de Bruxelles-Capitale, Rudi Vervoort.

Aujourd’hui, n’ayez crainte, notre mouvement citoyen respecte les gestes barrières et ne descendra donc pas dans la rue.

Mais… Vivement demain !

Dans l’attente de vous lire, le « Gang des Vieux en Colère » n’a qu’une recommandation à faire aux résidents des MR/MRS :

« ÉVADEZ-VOUS »

Dans l’espoir que vous reviendrez sur votre position concernant le reconfinement dans les MR/MRS, veuillez accepter Madame Morreale, Monsieur Di Rupo, l’expression de tout le respect que nous devons au poids de votre charge.

Michel HUISMAN – Porte-parole – GVC/GRO – 0473 344 582

1 réponse à Lettre ouverte à Madame Morreale et Monsieur Di Rupo

  1. Ping : Verviers | Octobre 2020 | Interpellation Christie Morreale - Ciep-verviers

Les commentaires sont fermés.