« Egaux Ensemble », le GANG y était !

Avec la campagne « Égaux, ensemble », le Centre d’Action Laïque (qui s’engage pour que les personnes les plus vulnérables, dont la pandémie a une nouvelle fois révélé la fragilité, ne soient plus les oubliées des politiques publiques), a invité le GANG à s’exprimer sur la Une de la RTBf. 

Le Vieux Gangster en Colère, Jean-Jacques Claes, y était pour donner le point de vue du GANG, devant les caméras de télévision.

« Pour le GANG, cette crise a été porteuse d’une colère encore plus grande » !

L’action laïque vise l’égalité de toutes et tous. À ce titre, elle est résolument active dans la lutte contre les discriminations.

Rappelons que le GANG se bat pour que les générations futures puissent vieillir dans la dignité en ayant un montant de pension de retraite minimum digne, garanti égal pour toutes et tous, et un accès décent aux soins de santé égal pour toutes les femmes comme pour tous les hommes.

Masqués, pas muselés

Si la pandémie (et ses conséquences, dont le confinement) a touché toute la population, certains ont souffert et souffrent plus que d’autres.
Femmes, enfants, jeunes, les vieux et surtout ceux enfermés, isolés dans les Maisons de Repos et tous les exclus quels qu’ils soient sont restés l’angle mort de cette crise.
Cette crise « Covid 19 » a accentué leurs difficultés jusqu’à l’insoutenable et la mort par « glissement » plus que par les infections Covid, dans certaines Maisons de Retraite !

Rappelons que :

 » Le « Gang des Vieux En Colère » REVENDIQUE :

  • La pension à 65 ans pour les femmes comme pour les hommes, avec la possibilité, uniquement pour celles et ceux qui le souhaitent, de travailler au-delà de 65 ans.
  • Le relèvement du montant minimal de la pension de retraite pour tous et toutes, (0% écart de retraite H/F – calculé en novembre 2020) à 1.690 € net liée au bien-être. (Minimum pension-décente universel)
  • Remplacer la GRAPA par le « Minimum pension-décente universel » pour les hommes comme pour les femmes, et la libre circulation des ayant droit de la GRAPA.
  • Relever, pour toutes les retraitées et tous les retraités, les seuils de taxations, d’imposition des pensions de retraites (fruit d’un salaire qui a déjà été imposé) : les seuils de saisissabilité, les seuils d’attribution de la GRAPA, les seuils d’attribution du statut BIM et donc indirectement les seuils d’attribution d’aide juridique ET d’assistance judiciaire.
  • Individualisation des droits pour tous ceux (et toutes celles) qui souhaitent cohabiter pour raisons économiques et donc suppression du statut de cohabitant.
  • Création d’un « Délégué aux Droits des Seniors» (ombudsman), chargé du contrôle de la qualité de vie dans les MR/MRS  tant publiques que privées, de la gestion des plaintes y afférentes et de lutter contre toute violation des droits humains entraînant l’infliction intentionnelle ou non d’une douleur ou de souffrances aiguës notamment à des fins de châtiment ou d’intimidation et contre toute forme d’abus commercial des Vieilles comme des Vieux.

Pour le mouvement laïque, comme pour le GANG, la priorité est de permettre à ces publics vulnérables de (re)trouver des conditions de vie conformes à la dignité humaine.

L’ ambition du GANG est de ne laisser aucune Vieille, aucun Vieux, au bord du chemin pour enfin être « Égaux, ensemble ».

Partagez cet article / Deel dit artikel !