La mobilisation paie !

Contre l’austérité,
Pour la défense des pensions

Manifestation ce mardi 12 décembre

A la veille d’un sommet européen, le GANG se joint à la manifestation en front commun syndical, où sont également attendus 6000 manifestants européens.

Rendez-vous du GANG :
10h, sur les marches du Palais de Justice, Place Poelaert, Bruxelles
derrière la grande banderole du GANG,
avec chasubles, badges et fleurs au chapeau.
Et grande distribution de Old-Up.

POUR

  • Des investissements dans les services publics (crèches, enseignement, soins de santé, transports en commun, etc.), la protection sociale et la transition juste.
  • Des salaires décents, fixés par des conventions collectives.
  • Une politique industrielle européenne compatible avec les objectifs climatiques et qui respecte la qualité et la durabilité des emplois.

CONTRE
Le retour de l’austérité, et donc :

  • le blocage des salaires
  • la privatisation et des économies dans les services publics.
  • l’attaque contre les pensions.

Interdiction de manifester :
le projet de Van Quickenborne recalé

Le ministre de la Justice Van Quickenborne, rêvait d’introduire dans le code pénal une double peine, impliquant pour certains l’interdiction judiciaire de manifester (voir https://gangdesvieuxencolere.be/2023/07/non-au-projet-de-loi-van-quickenborne-contre-le-droit-de-manifester/).

Il avait obtenu le feu vert du gouvernement Vivaldi.
Las, entretemps, il a été obligé de démissionner, à cause du fameux pipigate : à l’occasion de sa fête d’anniversaire, Monsieur le Ministre s’était autorisé à uriner sur une voiture de police. Comme il s’autorise à uriner sur les droits démocratiques…

Contre ce projet antidémocratique s’est élevée l’opposition résolue des syndicats, des ONG, de très nombreuses associations dont le Gang des Vieux en Colère : manifestant·es, pas criminel·les. 
Et le gouvernement a été obligé de faire marche arrière, le projet a été abandonné.
Une victoire de la mobilisation populaire.

Tout-numérique à Bruxelles :
une victoire d’étape pour le mouvement d’opposition

Le ministre Clerfayt voudrait faire passer par internet toutes les relations entre l’administration et la population, alors que la moitié de la population bruxelloise a des difficultés avec le numérique, notamment beaucoup de Vieilles et de Vieux (voir ICI ).

Depuis plus d’un an, le GANG et 200 associations mènent le combat pour des guichets accessibles aux usagers, pour des lignes téléphoniques avec des personnels compétents et disponibles, pour la priorité à l’humain et non aux machines.
Sous la pression de la mobilisation, le projet a été partiellement réécrit, mais il reste ambigu.
Nous voulons des guichets et, pour ceux qui le désirent, la possibilité du numérique.
Au lieu de cela, le projet prévoit le numérique ou des guichets, sans obligation.

Le ministre clamait que son projet passerait au Parlement bruxellois comme une lettre à la poste, ce mercredi 6 décembre.
Malheureusement pour lui, les députés ont décidé de reporter la décision, et d’entendre le 13 décembre des experts de la société civile.
Une victoire obtenue par la mobilisation !

Le mercredi 13 décembre, à 10h, rassemblement devant le Parlement bruxellois.

Partagez cet article / Deel dit artikel !
<