QUI A FERMÉ L’ENVELOPPE DE L’INTÉRIEUR ? (suite 2)

Partagez cet article / Deel dit artikel !

Rediffusions du feuilleton de l’été à raison de un par jour. 
Attention, afin d’en faciliter la lecture, il n’y aura que notre réponse au Premier ministre.

Deuxième épisode

« L’arme fatale : La lapalissade »

Monsieur le Premier ministre,

Donc, Cher Charles, vous avez décidé de ne jamais nous répondre point par point, directement. 
Dont acte. 
Nous y reviendrons dans d’autres épisodes, quand votre plume se décidera enfin à nous donner un avis sur le point suivant : « avec votre projet seuls les plus riches pourront se payer une pension décente parce que cette pension « complémentaire » serait impayable pour les uns, aléatoire et incertaine pour les autres. » 
Nous serons donc patients et examinerons vos « réponses » aux différents soulevés dans notre lettre ouverte, plus tard.

En attendant d’y venir, vous préférez disserter et vite diluer le débat dans des réflexions Darwinesques sur l’évolution de l’espérance de vie de l’humain…
Mais ici, après avoir cité les pays de l’OCDE comme les USA, l’Australie, le Chili et la Turquie pour parler de la Belgique, ici, vous vous référez aux experts qui dépendent directement de l’administration de Kris Peeters, votre propre Vice-Premier ministre et ministre de l’Economie : le SPF économie. 
Rappelons que ce « SPF économie » est chargé, par votre gouvernement, de la régulation et de la coordination des politiques et de votre gouvernance du marché intérieur, dans ses dimensions tant interne qu’externe… Autant dire, indépendance zéro ! Et lorsque vous citez le « Bureau Fédéral du Plan », vous omettez de signaler que cet organisme explique aussi le vieillissement par la baisse de fécondité en Belgique. 
Autrement dit, pour avoir plus d’enfants, une solution serait de faire venir en Belgique, plus de couples d’ailleurs qui ont déjà ou souhaiteraient faire beaucoup d’enfants. Mais ça, c’est une autre affaire et nous, le Gang, nous ne voulons pas nous mêler, ici, au débat sur l’immigration.

Mais, bravo, vous avez raison, nous pourrions même dire que vous avez l’art d’enfoncer des portes ouvertes. Charles Michel (ou ses conseillers) et le Marquis de La Palice, même combat !
« Quand l’homme ne meurt pas jeune, il meurt plus vieux ».
En effet, l’espérance de vie ne cesse d’augmenter depuis près de Mille cinq cent ans. Mais ça, on s’en doutait, ça n’a rien d’un scoop. Nous sommes peut-être Vieux et en Colère, mais pas complètement incultes.

À l’inverse, sachez que depuis quatre ans, en Belgique, l’espérance de vieillir dans la dignité diminue… À peu de chose près, depuis que vous êtes chef de notre, (votre) Gouvernement. Savez-vous, cher Charles, qu’aujourd’hui, un très grand nombre de pensionné(e)s vivent déjà en-dessous du seuil de pauvreté qui n’est pourtant que de 1.115€ par mois pour un isolé en Belgique ! Pour preuve, en 2017, d’après les dernières statistiques annuelles du Service Fédéral des Pensions (service auquel vous-même faites référence), la pension moyenne au taux isolé (60%) de tous les pensionné(e)s qui ont eu une carrière de salarié n’était déjà plus que de 1.001 € pour les hommes et de 763€ pour les femmes !

Alors, pour en finir avec cet épisode, permettez-nous de citer un autre Charles : Charles Péguy « Quand on dit beaucoup de lapalissades, on n’est qu’un sot, mais quand on dit un mensonge, on est un malhonnête homme. » 
Et enfin, pour paraphraser Françoise Giroud :
« Veuillez accepter, Monsieur le Premier ministre, Cher Charles, l’assurance de notre plus exigeant respect »

Ce contenu a été publié dans Tous les Articles, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.