QUI A FERMÉ L’ENVELOPPE DE L’INTÉRIEUR ? (suite 3)

Partagez cet article / Deel dit artikel !

Rediffusions du feuilleton de l’été à raison de un par jour. 
Attention, afin d’en faciliter la lecture, il n’y aura que notre réponse au Premier ministre.

Troisième épisode 

« Paradoxe, Contradiction, Rêve »

Monsieur le Premier Ministre,

Ce que vous prétendez, cher Charles, est pour le moins paradoxal.
Aucun économiste digne de ce nom oserait aller jusqu’à « garantir », sur base de vos projets, la soutenabilité financière de notre régime de pension par répartition.

D’une part, avec le projet de réforme des pensions de Daniel Bacquelaine, la seule chose que ce dernier pourrait affirmer (s’il y croyait vraiment) c’est qu’il espère que grâce à son projet de réforme le budget “pension” que vous avez enfermé dans une enveloppe (enveloppe que vous avez vous-même cadenassée de l’intérieur) sera peut-être en équilibre en 2030… 
Un peu comme qui dirait : « Dans douze ans on rase gratis ». 
Oui, mais dans douze ans… Où serons-nous ?

D’autre part, affirmer aux Vieilles et aux Vieux : 
– « En prenant obligatoirement votre pension deux ans plus tard qu’aujourd’hui cela contribuera au relèvement du taux d’emploi chez les personnes âgées », c’est totalement en contradiction avec ce que vous affirmiez dans nos épisodes précédents : 
Pour mémoire, vous avez certifié dans le premier épisode que : 
« En Belgique, le taux d’emploi des 60-64 ans n’est que de 23,6% contre 43,6% dans les autres pays de l’OCDE. » 
Autrement dit, dans notre pays, à partir de 60 ans, retrouver un emploi est presque Mission Impossible ! Alors, imaginez à 66, 67 ans…
Franchement, en quoi, obliger tous les vieux et toutes les vieilles à rester dans la vie active quelques années de plus (bouchant ainsi aux jeunes de rares places vacantes) serait-il un déclencheur pour augmenter le taux d’emploi ?

Daniel Bacquelaine ne gouverne pas, Charles, il rêve en tentant de nous endormir !
Mais nous sommes trop âgés pour que les rêves et les mensonges des autres nous calment et nous hypnotisent en nous rassurant. 
« Rêver est une chose douce qui ne coûte rien et qui rassure. » (Tahar Ben Jelloun)

Veuillez accepter, Monsieur le Premier ministre, Cher Charles, l’assurance de notre plus exigeant respect.

Ce contenu a été publié dans Tous les Articles, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.