QUI A FERMÉ L’ENVELOPPE DE L’INTÉRIEUR ? (suite 5)

Partagez cet article / Deel dit artikel !

Rediffusions du feuilleton de l’été à raison de un par jour. 
Attention, afin d’en faciliter la lecture, il n’y aura que notre réponse au Premier ministre.

Cinquième épisode

« Le rêve chinois de Charleping »

Cher Premier Ministre,
Que voulez-vous dire, monsieur le Chef du gouvernement, par « refléter la carrière professionnelle » ? Auriez-vous décidé de distribuer des bons points et des mauvais points ? Prendriez-vous exemple sur le “Rêve Chinois” du Camarade-Président-Oligarque Xi Jinping ? 
Ensuite, vous revenez avec ce rêve pieux : « Encourager la poursuite d’une activité professionnelle » au-delà de la mise à la retraite ? Pour mémoire, vous nous avez déjà expliqué dans les deux premiers épisodes que dans notre pays, à partir de 60 ans, retrouver un emploi était presque Mission Impossible ! Alors, imaginez à 66, 67 ans…
Et franchement, « encourager la poursuite » de quelle activité professionnelle et de qui ? Encourager la poursuite de l’activité professionnelle de ceux qui étaient dans les secteurs les plus mal payés comme les travaux domestiques, l’Horeca, le nettoyage qui n’ont plus la santé ? Encourager la poursuite de l’activité professionnelle de tous ceux qui sont au bout du rouleau ? De tous ceux qui sont déjà largués avant même d’être arrivés à l’âge de la retraite ? De tous ceux qui n’ont plus la santé ? De ceux qui sont déjà en perte d’autonomie ?

Et cela vous étonne que le « Gang des Vieux En Colère » revendique que soit réservée à seuls ceux qui le souhaiteraient, la possibilité de travailler au-delà de 65 ! Soit, un choix offert à tous mais dont on sait que seul un maximum des 19% d’offre d’emplois sera encore ouvert aux vieilles et aux vieux de notre pays (OCDE) qui auraient passé la barre des 65 ans, en pleine forme…

Et brandir cette « Commission réforme des pensions 2020-2040 », ça, c’est à la limite de l’insulte. Auriez-vous oublié que ce sont Alexander De Croo (Open Vld), avec la complicité de Sabine Laruelle (MR) qui ont, en 2013, créé cette « Commission » qui dépend donc aujourd’hui, directement de deux de vos ministères. Auriez-vous oublié que le premier rapport de cette « commission » a été rejeté par toute l’opposition dès sa parution en 2014 ? Et puis, Une « recommandation » n’est jamais qu’un avis parmi d’autres. Vous avez voulu le suivre, c’est bien ça le reproche.

Et enfin, l’accord du Gouvernement, c’est votre problème, pas celui des Belges.
Dans ces conditions, à la lecture d’une telle mauvaise foi, personne ne sera étonné si dans les prochains épisodes, nous examinions avec une attention encore plus soutenue, l’argumentaire mis en avant par vos conseillés.

Veuillez accepter, Monsieur le Premier ministre, Cher Charles, l’assurance de notre plus exigeant respect

Ce contenu a été publié dans Tous les Articles, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.