Pensions : mauvais accord, mauvais coup pour les pensionnés !

Le gouvernement Vivaldi s’est mis d’accord ce lundi 10 juillet aux petites heures sur de nouvelles mesures concernant les pensions.
Un accord qui vient compléter celui de juillet 2022 (Voir ICI.)
Un accord qui devrait faire plaisir à la Commission européenne !
En réalisant des économies sur le dos des pensionnés : 0,5% en moins à l’horizon 2070…
Un mauvais accord, un mauvais coup pour les pensionnés !

Durée du travail et « bonus pension »

Le gouvernement confirme le report de l’âge de la retraite à 66 ans en 2025, 67 ans en 2030.
Malgré les promesses électorales, notamment du PS.

Le gros morceau de l’accord porte sur le « bonus pension ».
Le « bonus » est une allocation supplémentaire pour ceux qui partent après l’âge légal. Il pourra atteindre 22645 euros pour trois années supplémentaires.

La ministre Karine Lalieux en est très fière : « Le bonus progressif est une mesure forte, totalement inédite, qui veillera à soutenir les travailleurs qui décideront de rester plus longtemps actifs ».
Pour être inédit, c’est inédit en effet !
Car le « bonus » n’est rien d’autre qu’une prolongation insidieuse de la durée du travail,
de façon à augmenter le « taux d’emploi » des seniors et satisfaire l’Europe.

Qui va profiter du « bonus » ?
Sûrement pas ceux qui arrivent usés, épuisés à l’âge de la pension.
Mais ceux qui sont encore en forme et gagnent bien leur vie.
Une aubaine pour certains, un coup bas pour la plupart !

Le Gang exige la pension pour toutes et tous à 65 ans ! 

Durée du travail « effective » : contre les femmes !

Le gouvernement confirme, comme en juillet 2022, l’exigence de 30 années de « travail effectif » pour avoir droit à la pension minimale.
C’est-à-dire 30 années de travail déclaré, plus les périodes dites « assimilées « (essentiellement maladie, chômage, crédit-temps, interruption de carrière pour élever un enfant de moins de 6 ans).
Le Bureau du Plan avait bien montré que cette mesure frappe principalement les femmes, à cause de leurs carrières souvent hachées.

Cette fois, la ministre se vante de mesures favorables, en particulier pour les femmes : prise en compte du congé de naissance, du congé d’adoption, du congé d’écartement préventif du travail, du chômage temporaire et du congé de paternité.

C’est du rafistolage : le passage à 30 années de travail effectif au lieu de 20 est un recul considérable pour beaucoup de femmes !

Le Gang exige une pension décente pour toutes et tous, sans condition de carrière !

Recul pour les fonctionnaires

Les fonctionnaires pensionnés bénéficient de la « péréquation » : en cas d’augmentation des traitements des actifs (amélioration du bien-être, hors index), le montant des pensions est aligné.

Le gouvernement bloque la péréquation à 0,3% de la masse des pensions des fonctionnaires.
En d’autres termes, il tire les fonctionnaires vers le bas, au lieu de tirer tout le monde vers le haut !

Le Gang exige l’alignement de toutes les pensions sur le bien-être !

 Rognage de la pension minimum

Le gouvernement confirme sa décision de mars : raboter la revalorisation qui figure pourtant dans l’accord gouvernemental https://gangdesvieuxencolere.be/2023/04/pensions-les-oeufs-de-paques-pourris-du-gouvernement-vivaldi/ .

Une économie annuelle de 126 millions d’euros sur le dos des pensionnés !

Le Gang exige une pension minimum de 1690 euros nets par mois (indexés sur nov. 2021)

Rien dans l’accord sur…

  • Rien sur les métiers pénibles ! A 67 ans, tous les métiers sont pénibles !
  • Rien sur les interruptions de carrière pour s’occuper des proches malades ou handicapés (conjoint, enfants, vieux parents) !
  • Rien sur la prise en compte des années d’étude !
  • Rien sur la fiscalité : avec l’indexation, certaines pensions sont automatiquement rognées par l’impôt !
  • Rien sur les seuils de protection : énergie, statut BIM, protection juridique, etc. !
  • Rien sur l’abolition du honteux statut de cohabitant !

Bref, un mauvais accord, un mauvais coup pour les pensionnés, présents et à venir ! 😭

Sources : Belga, La Libre Belgique, Service fédéral des Pensions

Partagez cet article / Deel dit artikel !
<