Le GANG exige le maintien des guichets et des gares SNCB !

A partir du 1er mars, la SNCB va supprimer des heures d’ouverture des guichets dans la plupart des gares

Il reste à peine 91 gares dans toute la Belgique disposant de guichets ouverts aux usagers.
Et plus pour longtemps !
Dans un peu plus d’un mois, la SNCB prévoit des modifications d’horaires d’ouverture dans toutes les gares (sauf quatre).  Même les grandes gares comme Anvers, Gand, Bruxelles Nord, Bruxelles Airport ou Leuven fermeront leurs guichets après 20h : deux heures d’ouverture passeront à la trappe.

Un mauvais prétexte !

Le prétexte invoqué est que seuls 10% des achats de billets se font encore à un guichet, contre 50% en 2015. 
Le prétexte c’est-à-dire « la raison invoquée, mise en avant, pour cacher le vrai motif d’une action », selon la définition du Larousse.

Et ce prétexte est la preuve d’une grande mauvaise foi de la direction de la SNCB. Car les achats en ligne sont le résultat de la politique de fermeture des guichets et d’installation de bornes informatiques, entreprise par la SNCB elle-même dans le courant des années 2010.

Comme pour beaucoup de décisions qui ont une énorme influence sur la vie sociale, aucun débat de fond n’a été mené. Un débat qui aurait discuté les conséquences des décisions proposées et aurait peut-être permis de changer de cap et de maintenir une relation humaine entre le service public et … son public.

L’exemple de la ligne 132, Charleroi-Couvin, est éclairant.
En 2010, les guichets de Walcourt et de Couvin sont fermés le matin.
En 2013, la gare de Couvin est définitivement fermée, et Walcourt en 2015.
Résultat : plus aucun guichet sur toute la ligne.

Toutes les gares sont devenues des PANG, c’est-à-dire des Points d’Accès non Gérés, à accès libre avec borne informatique.

Quelle incroyable culot que de nommer une gare un accès non géré !

La direction de la SNCB a beau dire que du personnel a été engagé pour aider les voyageurs à acheter leurs billets, ce n’est pas vrai dans les gares fermées !
Il n’y a personne dans les PANG sauf des agents de Sécurail et des chiens !

La SNCB ne remplit pas ses obligations de service public.

Les premiers touchés sont les Vieilles et les Vieux, les personnes à mobilité réduite, les personnes porteuses de handicap, qui se retrouvent face à des robots dans des gares désertes.

Le syndicat CGSP-FGTB s’est inquiété du sort des voyageurs touchés par ces mesures, et aussi des conséquences pour le personnel dont les heures de travail vont fatalement diminuer.
Quoi qu’en dise la SNCB, des postes vont être supprimés.

AttaqueDuTrain15

Pour un véritable service public !

Le rail doit rester un service public, offrant notamment des guichets avec des humains au service des voyageurs, non seulement en journée mais aussi les soirs et les week-ends.

Le transport ferroviaire doit être accessible à tous, et gratuit pour les Vieilles et les Vieux.
Car il est un moyen de déplacement essentiel, indispensable pour maintenir les liens sociaux et familiaux.

Il est aussi plus économique, plus sûr et moins polluant, pour le bien de la planète et de ceux et celles qui y vivent.

Anne M

Partagez cet article / Deel dit artikel !
<